Association Nationale de la ChevIlle du Sportif
samedi 19 septembre 2020

Sous les tribunes du stade Jean Bouin, venez vous faire soigner comme des professionnels !

Télécharger le communiqué de presse

Situé dans le Sud du 16e Arrondissement, l’Institut Médical Sport Santé (IMSS) a ouvert ses portes en septembre 2019... Sous les célèbres tribunes du stade de Jean Bouin !
Le concept est original et audacieux. Les équipes chirurgicales, médicales et paramédicales accueillent « tout le monde » pour prévenir, conseiller, soigner et renforcer l’information de façon à éviter tous dangers lorsqu’on pratique une activité physique et sportive.

Destiné aux adeptes occasionnels d’une activité physique, aux sportifs amateurs et aux sportifs de haut niveau, l’enjeu de ce centre de référence est de suivre toute personne qui reprend une activité physique après une longue interruption ou tous ceux qui envisagent de se perfectionner.

« J’ai 40 ans et je voudrais me remettre au sport », Paul - 40 ans
« Existe-t-il des médecins spécialistes de la main, de la hanche, du genou ou de la cheville ? »,
Stéphanie - 31 ans
« Peut-on complètement guérir d’une blessure à la cheville ? », Thomas - 28 ans
« Je voudrais encore progresser, courir plus vite et plus longtemps, quels sont vos conseils ? », Camille - 52 ans
« J’ai mal à la cheville et je ne sais pas qui consulter ? », Inès - 33 ans
« Pourquoi est-on amené à consulter un chirurgien de la cheville ? », Juliette - 46 ans

Dans le 16e arrondissement, on bouge, on court, on nage, on escalade… On pratique tous types de sports individuels et collectifs, avec environ 200 équipements sportifs !

UN CENTRE MEDICAL DANS l’ENCEINTE D’UN STADE SPORTIF…
De nombreuses études démontrent le pouvoir préventif et curatif de l’exercice physique, à condition de mettre en place des programmes adaptés.

C’est dans ce contexte que le Docteur Christophe Cermolacce, chirurgien de la cheville, a intégré l’équipe médicale du centre Jean Bouin.

« Que l’on soit sportif de haut niveau ou sportif occasionnel, nous disposons aujourd’hui de traitements non douloureux permettant à chacun en cas de blessure de reprendre son activité très rapidement » ;
« Grâce aux nouvelles technologies, nous travaillons en lien permanent avec les radiologues, comme par exemple pour les régénérations de cartilage, c’est quelque chose de nouveau. Cette évolution technologique dont bénéficient les sportifs de haut niveau est aussi disponible pour le sportif occasionnel », nous explique ce passionné de tout en général et de sport en particulier.


…A JEAN BOUIN, « VENEZ VOUS FAIRE SOIGNER COMME DES PROFESSIONNELS »
Les sportifs de haut niveau bénéficient annuellement de bilan de pré-saison complets permettant de faire un point global sur leur état de santé, de vérifier leur aptitude à pratiquer leur activité dans des conditions extrêmes.

L’Institut Médical Sport Santé est un lieu dédié de 800 m2 où se côtoient des équipes chirurgicales, médicales et paramédicales, dont la priorité est de faire bénéficier tous les publics - adolescents, adultes et séniors, quelque soit le niveau - des conseils, des consultations spécialisées, des bilans de santé, des épreuves d’efforts, des échographies cardiaques et des bilans d’imagerie jusque-là réservés aux sportifs de haut niveau.

Chaque patient est reçu par des professionnels de santé, investis dans la médecine du sport qui ont, pour la plupart, une double activité de médecins auprès de clubs de sport professionnels et en exercice libéral.

L’objectif numéro un est tout d’abord de faire un point global sur l’état de santé du patient, de dépister et de prévenir les maladies en fonction des facteurs de risque et d’apporter une réponse à ceux qui ont des blessures à répétition. En fonction du profil du patient et des résultats du bilan initial, un programme sera proposé soit pour une reprise en main, soit pour améliorer ses performances.

L’ensemble des équipes pluridisciplinaires vous prennent en charge depuis la prévention jusqu’au traitement, en passant éventuellement par la rééducation avant de reprendre la pratique sportive.

LE SPORT EST L’AFFAIRE DE TOUS
Les bienfaits de l’activité physique et sportive sont reconnus sur la santé physique et mentale de l’individu, de façon préventive ou éventuellement thérapeutique(1).

L’ambition des pouvoirs publics est d’augmenter de 3 millions (soit 10%) le nombre de pratiquants au moins une fois par semaine d’ici 2024, en visant tous les publics sur tous les territoires(2).

Pour le Docteur Christophe Cermolacce, « La préparation des Jeux Olympiques de Paris 2024 offre un horizon prometteur pour soutenir la pratique d’activité physique et sportive intégrée au quotidien et plus largement dans une hygiène de vie globale » et ajoute que « L’IMSS s’inscrit pleinement dans cet objectif de santé publique en y associant les professionnels de santé mais aussi les acteurs du monde sportif, les fédérations sportives, les entreprises du secteur privé et les collectivités territoriales. »

(1) « État des lieux de l’activité physique et de la sédentarité en France » - Édition 2018, Larras B. et Praznoczy C.
(2) « L’accès au plus nombre à la pratique d’activités physiques et sportives » - Rapport CESE juillet 2018
(3) France Stratégie « Activité physique et pratique sportive pour toutes et tous » - Rapport 2018, stratégie.gouv.fr
(4) Institut Régional de Développement du Sport « Chiffres-clés du sport en Ile-de-France » - 2018
(5) « La pratique sportive en France : évolutions, structuration et nouvelles tendances » - Informations sociales 2015 n°187, Mignon P.

L’Association Nationale de la Cheville du Sportif
https://www.lachevilledusportif.com/
Crédit photos : Acteurs de santé Tv

Contact presse ms-affairespubliques.com > formulaire à renseigner Sophie Mallet

C’EST BIEN CONNU, LE SPORT C’EST BON POUR LA SANTE !
En France, 34 millions de personnes pratiquent une activité physique et sportive régulière, soit environ un français sur deux(3). En Ile-de-France, 49% des adultes font du sport au moins une heure par semaine(4).

Depuis une vingtaine d’années, l’activité physique et sportive a connu une évolution significative avec l’émergence de nouvelles pratiques et de nouvelles offres telles que le tourisme sportif(5). L’appartenance à un club n’est plus l’unique réponse à la pratique sportive, celle-ci s’effectue de plus en plus « à la carte », en dehors des équipements et des structures traditionnelles.

Certains intègrent une activité physique dans leur mode de vie, d’autres rythment l’année par des compétitions et des challenges, rendant parfois floues les frontières entre le monde du sport et les activités de loisirs et de bien-être.

Télécharger le communiqué de presse