Association Nationale de la ChevIlle du Sportif
vendredi 14 mai 2021

Trottinettes et skateboard, de graves entorses de la cheville

Dr Christophe Cermolacce, A-NCIS, chirurgien spécialiste de la cheville, Marseille, Paris

« Avec sa chaussure montante rigide, le roller protège assez bien des blessures de la cheville. Le conseil que je peux donner est de bien serrer les clips devant de manière à ce que la cheville soit tenue. Il y a rarement de pathologies traumatiques sauf en cas d’énorme choc.

Le problème avec la trottinette, ce sont les entorses. J’ai reçu une fracture de la fibula en rotation, la personne roule, met le pied par terre, ça craque, ça tourne et ça casse ! Même s’il y a peu de chance qu’un jeune de moins de 18 ou 25 ans se casse le pied en trottinette. »

C’est l’entraînement qui prime !
« En skateboard, on se fait des entorses graves quand on fait des choses impensables ou qu’on tombe, notamment avec les sauts de bancs ou de trottoirs, c’est l’entraînement qui prime. Comme dans tous les sports, le risque existe, mais on ne peut pas le prévenir, ce sont des chocs violents, on peut tomber d’un mètre de haut et de travers si on est bousculé et se faire une grave entorse avec contusions. L’os s’écrase, l’entorse est compliquée, elle nécessite de ne pas appuyer sur le pied pendant 15 jours, de prendre le temps de faire un bilan. Les médecins sportifs connaissent bien cette pathologie spécifique du skateboard, semblable au snowboard : il s’agit d’une fracture rotationnelle, le jeune tombe, tourne et se fait une fracture du bord du talus par la compression.

Le jeune qui a une cheville instable et qui fait du skate sait qu’il peut se casser la cheville en rotation et qu’il est possible de l’éviter si on se fait opérer préventivement. »

En savoir plus : @C_Cermolacce #ChevilleSport